À la tonalité préférable du ciel

by Ambroise

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $8 CAD  or more

     

1.
Partir 06:02
J’ai déjà connu tes rages le roulis effréné de ta gorge maintenant que tout somnole maintenant que tu me rappelles avec des mains de fleurs les papillons de l’été les arbres dans les chambres J’ai rongé tes pleurs de prune tes prunes de prisons blanches où les lapins noirs bondissaient comme des cœurs Dès aujourd’hui les demains de partance dans les îles sont amarrés aux quais des nuques les vingt doigts mangés par les brumes des rivages par les anthropophages Il ne faut pas oublier qu’on oublie de partir quand on est parti il ne faut pas pleurer sans pleurer d’avoir omis de partir un jour qu’un grand navire nous disait à l’oreille c’est maintenant l’heure de partir
2.
Une 00:53
mille amoureuses m’extraient de la mort me tirent de la terre mille amoureuses toujours la même l’automne elles s’envolent de moi puis réapparaissent avec les feuilles
3.
Crâne balayé rose, je vais partir dans la barque du cheval. Mes saintes à la rivière d’horloge vont somnoler de la plus fière étreinte des engrenages. Je vous liasse mon cendrier, les blancs de céruse, et mon col de veston. Les poissons rouges ont leur nez sur la vitre. Quant à moi j’ai déjà trois fils à la proue d’étoiles de mer. Les boussoles fleurissent à l’automne proche. Maintenant un long vieillard se penche sur mon oreille. Le bruit de la neige sur les regards éteintes se nourrit des paupières, ô si douce, avec la plante du pied dans mes cheveux. Nous ne retrouverons jamais la vasque aux barques de melon. Il faut tenir la mer à nos épaules ; le rouge exhilarant au plus orageux de notre nuit de petits nuages.
4.
5.
corps tendre et blond corps de velours corps lumineux corps mouillé herbe sous le vent des îles corps chaleureux éclair allongé plumage de mon sang corps paupières tendues les mains crispées à l’épaule cri torride des cuivres horizontaux j’appelle résurrection les sapins et les ifs tendresse palpitante des oursons la toundra bascule les soleils j’appelle une rivière où le flanc rose de ta nuque suit le sillage profond d’une truite lunaire une perdrix embrase l’automne feu gris feu pers mousse flambante j’appelle une ville arc électrique un fleuve entre les balises de janvier remontant de la mort les processions d’arbres signaleurs une eau de hanches et de seins un orage coffré par les bouches une bouche où le sourcier des soifs agite tes os de coudrier le mois de mai ta voix rauque de nuit le message de ton corps la création du monde
6.
Respiration 04:01
la respiration d’un amour emplit l’espace de la nuit comme une mer minuscule ferait dans leur sable ses îles plus ou moins grandes selon l’angoisse ou l’abandon
7.
Astéroïde 01:24
survole-moi astéroïde la bouche que j’aime te salue d’une source où la fougère le dispute à l’intransigeance d’être aimée toute la vie ainsi qu’un bouquet et plus tendrement encore comme être envahie par la mer et les larmes
8.
J’ai des frères à l’infini j’ai des sœurs à l’infini et je suis mon père et ma mère J’ai des arbres des poissons des fleurs et des oiseaux Le baiser le plus rude et l’acte déconcerté l’assassin sans lame se perce de lumière Mais la corrosion n’atteindra jamais mon royaume de fer où les mains sont tellement sèches qu’elles perdent leurs feuilles Les faïences éclatent de rire dans le stuc le ciel de glace le soleil multiple qui n’apparaît plus Frères et sœurs mes milliers d’astres durs
9.
10.
ainsi que la pierre la veine de verre et la fille ses artères l’angoisse polit sa terre
11.
Hibernations 07:48
je laisse en toi voler des oiseaux blancs peu d’oiseaux sont blancs outre les colombes sinon d’avoir vécu l’hiver plantés comme des croix dans l’espace un déploiement de sécheresse et de frissons aussi étranges que la neige a-t-elle autre souci que de se poser sur nous les villages les cages entre les pierres les brindilles sculptées par le vent nos morts ne s’envolent pas sinon en nous-mêmes comme les enfants que nous avons et qui fraient leur chemin dans l’intérieur oiseaux blancs aériens ossements

about

déjà, le ciel d'automne, déjà. depuis le printemps j'écoute une musique qui ne me devient jamais familière. c'est une bénédiction.

cette musique porte les mots que paul-marie lapointe a écrits il y a déjà bien longtemps. des mots qui disent parfaitement l'inquiétante étrangeté de ce familier proche, trop proche pour que nous puissions le voir. l'étrange durée de ce monde qui nous traverse, qui nous déchire, en amour, en espoir, en saisons de désespérances.

pour chanter une poésie comme celle-là, il faut savoir prendre distance. Il faut faire naître des musiques qui soient aussi des écrins de lenteur. il faut avoir vécu l'hiver et le cycle désespérant de l'espoir, sentir la nécessité d'un envol, de l'écart nécessaire au chant de la poésie. il y a des automnes où le gris veut partout s'insinuer. un crâne balayé rose est une résistance. oui — il faut tenir la mer à nos épaules.

on le sait, ça s'entend : il y a une tonalité préférable du ciel.

- benoît chaput (l'oie de cravan)

---------------------------------------------

pour commander une copie physique de l'album //
to order a physical copy of the album:
wildsilencelabel.bandcamp.com/album/a-la-tonalit-pr-f-rable-du-ciel

credits

released November 10, 2018

eugénie jobin : compositions, voix, guitares et harmonium
frédérique roy : voix et accordéon
gabriel drolet : voix, basse électrique et contrebasse
simon labbé : voix et guitares

enregistré, mixé et matricé par david dupaul de juillet à décembre 2017, quelque part entre orford et villeray.
illustrations et direction artistique par serena beaulieu
graphisme par caroline / la dépêche d'auvergne

le calligramme «à la tonalité préférable du ciel» ainsi que tous les textes sont de paul-marie lapointe.

license

all rights reserved

tags

about

Ambroise Montreal, Québec

Eugénie Jobin

Gabriel Drolet

Frédérique Roy

Simon Labbé

contact / help

Contact Ambroise

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Ambroise, you may also like: